1985-2003

bâtiment CVB

Engagement de Monsieur Gex œnologue dès 1985. Il restera 20 ans la CVB et participera grandement à la notoriété de la cave. Durant cette longue période il participera à la modification de l’encépagement. Jadis, 90 % de la surface viticole de la CVB était plantée en chasselas. Aujourd’hui le chasselas représente 35 % de l’encépagement et le solde est composé de rouges et quelques spécialités blanches comme Pinot gris et Chardonnay. C’est bien normal, dans ce vaste vignoble aux innombrables parcelles cultivé en mi-haute où la production intégrée (production écologique requise) est présente à 100 %, les microclimats sont très favorables. Pendant cette longue période, achat de trois pressoirs doux à pétufles, d’un fouloir égrappoir et de petites cuves pour la microvinification des essais de plantation comme le merlot, diolinoir et cabernet. Tous ces efforts et investissements ont participé à la pérennité de l’entreprise. Cependant la concurrence des vins étrangers à vil prix, le paiement de la vendange un peu élevé, des stocks importants difficiles à écouler certaines années ont conduit la Cave à une restructuration en 2003.
Pendant 2 récoltes les vignerons ont accepté de mettre la main à la poche afin de remettre à flot ce gros bateau à la dérive.